Le SFEPA saisit le Gouvernement pour le maintien des feux d’artifice du 14 juillet dans les conditions de sécurité requises pour sauver la filière de l’artifice en France

Actualités du sfepa, SFEPA

En cette période de préparation de levée progressive des mesures de confinement, il est apparu impératif à notre organisation professionnelle d’attirer sans attendre l’attention du Gouvernement sur le cas très particulier des petits et moyens feux d’artifices du 14 juillet. Ceux-ci représentent en effet, selon la taille des acteurs de la filière, entre 60 et 80 % du chiffre d’affaires des sociétés industrielles ou de spectacles du domaine.

Une interdiction pure et simple de tous les feux prévus d’être tirés le 13 et 14 juillet – plus de deux mois après l’engagement du processus de déconfinement –  sans distinction de jauge de public ni prise en compte de possibilités de mise en oeuvre de modalités d’application de distanciation physique et des gestes barrières idoines, entraînerait la disparition durable de toute la filière économique française de l’artifice, et ce malgré les dispositions d’aides aux entreprises très importantes déjà mises en place par le Gouvernement. Disparaîtrait également définitivement le milliard d’euros de retombées économiques directes et indirectes de cette activité qui irrigue chaque année tout le territoire national.

C’est pourquoi, en toute responsabilité et dans l’esprit de la proposition de Monsieur le Ministre de la Culture faite aux acteurs du spectacle le 16 avril, le SFEPA a adressé le 21 avril un courrier d’alerte au Premier ministre, au Ministre de la culture et à la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’économie et des finances. Le SFEPA se tient à l’entière disposition des cabinets ministériels pour travailler dès à présent sur l’étude de propositions d’adaptation de la configuration des feux d’artifices pour assurer la sécurité du public et des participants et sauver cette filière.