Spectacles pyrotechniques de l’été : le Gouvernement et les préfets répondent favorablement aux demandes du SFEPA

Actualités du sfepa

Les feux d’artifices du 14 juillet et de l’été représentent 80 % du chiffre d’affaires des sociétés industrielles ou de spectacles du domaine de l’artifice. C’est en toute responsabilité, que dès le 21 avril le SFEPA alertait le Premier ministre et proposait de travailler sur l’étude de propositions d’adaptation de la configuration des feux d’artifices pour assurer la sécurité du public  et sauver cette filière. Les échanges n’ont pas cessé depuis.

Le 2 juin, par courrier, le SFEPA demandait à toutes les préfètes et à tous les préfets de ne pas interdire les feux d’artifices dés lors que ceux-ci seraient tirés dans le respect des gestes barrières et de distanciation sociale, et de le faire savoir aux maires de leur département.

Le SFEPA a été entendu. Depuis le 14 juin, le décret 2020-724 autorise toutes les manifestations sur la voie publique, dont les spectacles pyrotechniques, qui réunissent moins de 5 000 personnes pour lesquels les conditions de leur organisation sont propres à garantir le respect des gestes barrières.

Depuis cette date, de nombreux préfets en informent les maires et leur indiquent qu’ils seront attentifs à leurs sollicitations et à l’examen des mesures sanitaires qu’ils entendront prendre pour la sécurisation de ces événements.

Notre organisation professionnelle se félicite de ces décisions et encourage tous les maires et autres organisateurs de spectacles pyrotechniques à se saisir de cette autorisation pour sauver la filière française de l’artifice de divertissement.